Lettre Mensuelle | Décembre 2019

LE BILAN DE LA RÉSERVE FÉDÉRALE A AUGMENTÉ DE 293 MILLIARDS DE DOLLARS DEPUIS LA FIN AOÛT

5.5% LA VOLATILITÉ DE LA PARITÉ EURO

 

Perspectives d’investissement

Novembre aura été un bon mois pour les actions des marchés développés, l’indice MSCI Monde, en monnaies locales, ayant progressé de 3 %. La baisse des tensions commerciales, les fusions et acquisitions, les banques centrales accommodantes et l’amélioration des données économiques ont contribué à soutenir les cours des actions. En revanche, les actions des pays émergents ont accusé un net retard, en partie en raison de l’appréciation du dollar et des tensions politiques persistantes à Hong Kong et dans d’autres régions. Les actions émergentes ont initialement profité d’un regain d’optimisme quant àun accord commercial entre les États-Unis et la Chine avant de baisser par la suite; les tensions diplomatiques ont progressivement refait surface lorsque Washington a adopté deux projets de loi soutenant les manifestants à Hong Kong. Les rendements obligataires ont fortement augmenté au cours du premier tiers de novembre, les investisseurs ayant réduit leur exposition aux actifs refuges ; par conséquent, le rendement des bons du Trésor à 10 ans a grimpé de 1,69 % à la fin octobre à 1,94 % pour finir le mois à 1,78%.

Le rebond des actions en 2019 a été remarquable et résulte en grande partie des actions combinées des banques centrales, la croissance des bénéfices des sociétés ayant été plutôt anémique. Les investisseurs espèrent que la récente reprise des données économiques sera suivie d’un rebond durable, même si modeste, de l’activité économique dans les prochains mois; un tel environ- nement contribuerait à améliorer les perspectives de bénéfices pour 2020 et justifierait une partie de l’optimisme actuel des marchés boursiers.

Les marchés semblent optimistes quant aux élections britanniques du 12 décembre prochain. La livre s’est appréciée du fait que les derniers sondages indiquent une avance d’environ 10% pour les conservateurs sur les travail- listes ; une confirmation de ces sondages pourrait signifier une majorité pour le parti de Boris Johnson et représenterait une meilleure chance de débloquer l’impasse actuelle sur le Brexit.

 

Stratégie d’investissement

Suite à la performance des actions en octobre et novembre, notre allocation en actions est désormais proche du point neutre. Nous estimons toujours que les marchés boursiers mondiaux semblent chers en termes absolus et que de nombreuses nouvelles positives sont déjà escomptées, mais l’absence de classes d’actifs plus attrayantes signifie que les actions pourraient bien continuer à s’apprécier. Le fait que les données économiques commencent à montrer des signes d’amélioration encouragera également les investisseurs à acheter davantage d’actions, de sorte que nous maintenons notre allocation neutre pour l’instant.

Notre exposition aux actions est bien diversifiée à travers les différentes régions et les différentes stratégies, mais nous entrevoyons actuellement un potentiel de hausse plus élevé pour certaines positions; les actions de croissance japonaises semblent bien placées pour surperformer le marché japonais dans son ensemble en raison des faibles valorisations et des meilleures perspectives de bénéfices. Les petites capitalisa- tions pourraient également bien performer si les signes de reprise venaient à se confirmer. Les actions des marchés émergents sont également attrayantes en raison de leur valorisation et de leur potentiel de rattrapage par rapport aux marchés développés.

LES ACTIONS DEMEURENT TRÈS SENSIBLES À TOUTE NOUVELLE RELATIVE AU COMMERCE

Activité des portefeuilles / nouvelles

Novembre a été un bon mois pour les portefeuilles, en grande partie grâce aux bonnes performances des actions. Les meilleures contributions ont été fournies par les petites capitalisations américaines et les actions américaines de valeur ainsi que par le fonds sectoriel de la santé. Plusieurs autres fonds d’actions ont également produit de bons résul- tats, alors que les détracteurs étaient rares. La hausse des rendements obligataires au début du mois n’a pas duré et les fonds obligataires avec une duration plus longue n’ont que peu baissé. L’allocation alternative a apporté une modeste contribution positive, tout comme l’exposition au dollar pour les portefeuilles non libellés en dollars américains.

Nous avons récemment sélectionné un nouveau fonds européen de petites capitalisations. L’équipe de gestion du fonds investit depuis de nombreuses années dans cet univers ainsi que dans celui des micro caps; cette connaissance des micro caps constitue une source supplémentaire d’idées d’investissement pour le fonds Small Cap. Le fonds a généré un track-record exceptionnel par rapport à ses pairs et à son indice de référence. Il peut également être qualifié de véritable fonds Small Cap compte tenu des capitalisations boursières des positions sous-jacentes ; le fonds a une capitalisation boursière moyenne pondérée de 1,6 Md EUR contre 3,1 Md EUR pour son groupe de référence.

Télécharger la lettre d’investissement