Lettre Mensuelle | Septembre 2021

UN 7ÈME MOIS POSITIF CONSÉCUTIF POUR LES ACTIONS GLOBALES

+ 20.4% LA PERFORMANCE DE L’INDICE S&P 500 À FIN AOÛT

PERSPECTIVES D’INVESTISSEMENT

Les marchés boursiers mondiaux ont poursuivi leur rallye, enregistrant en août leur septième mois positif consécutif. Malgré une brève baisse en milieu de mois, les actions ont confirmé leur résistance aux mauvaises nouvelles, notamment la résurgence des cas de Covid-19, les inquiétudes concernant les plans de réduction des achats de la Fed, la répression réglementaire sur les entreprises chinoises et le retrait brutal des forces américaines d’Afghanistan. L’indice MSCI World en devises locales a gagné 2,5 %, les différentes régions affichant des performances tout à fait comparables, grâce à un rebond des marchés émergents en fin de mois. Les rendements obligataires du G7 ont terminé le mois en hausse après avoir initialement baissé, les bons du Trésor à 10 ans s’étant même brièvement négociés sous 1,20 %. Le mois d’août a été très volatil pour les matières premières, les métaux industriels étant soumis à de fortes pressions et les prix du pétrole ne récupérant qu’une partie de leurs pertes du début du mois.

L’événement clé pour les marchés en août a été le discours très attendu du président de la Réserve fédérale, Jerome Powell, lors du symposium virtuel de Jackson Hole. Les investisseurs étaient à la recherche d’indices sur le moment où la réduction progressive des achats mensuels de la banque centrale pour-rait commencer. M. Powell a prononcé un discours caractéristique dans lequel il a apaisé les marchés boursiers et obligataires, qui ont terminé août sur une bonne note. M. Powell n’a pas précisé à quel moment le retrait progressif commencerait et a consacré beaucoup de temps aux raisons pour lesquelles il estime que l’inflation élevée actuelle devrait s’estomper. Il a également insisté sur le fait que la première hausse des taux n’était pas liée à la réduction des achats d’obligations. Pour rappel, la Fed procède actuellement à des achats mensuels de 120 milliards de dollars (80 milliards de dollars de bons du Trésor et 40 milliards de MBS d’agence), et le « tapering » signifie que le bilan de la banque continuera de croître, mais à un rythme plus lent qu’actuellement.

Les entreprises chinoises du secteur de l’Internet ont plongé après avoir atteint un pic en février. Un grand nombre d’annonces ont été faites par le gouvernement chinois au cours des derniers mois, la “prospérité commune” étant mise en avant comme son principal objectif politique. Des secteurs clés comme l’internet, l’éducation et l’immobilier ont été parmi les plus durement touchés. Même si certaines entreprises avaient déjà été mises sous pression il y a un an déjà, les investisseurs ont été effrayés par la rapidité et l’ampleur de la dernière offensive du gouvernement chinois.

STRATÉGIE D’INVESTISSEMENT

L’été s’est avéré très rentable pour les portefeuilles, car les marchés d’actions ont poursuivi leur ascension, en partie grâce à l’abondance de liquidités et aux excellents bénéfices du 2ème trimestre. La Réserve fédérale a ouvert la porte à la possibilité de commencer à réduire ses achats mensuels avant la fin de l’année, mais les marchés semblent détendus quant à cette perspective. Nous avons maintenu notre sur-pondération en actions, mais avons procédé à quelques prises de profit. Nous avons également augmenté notre allo-cation aux investissements alternatifs au détriment des obligations. Nous pensons qu’il est judicieux de diversifier davantage les portefeuilles en ajoutant une stratégie neutre par rapport au marché, et en réduisant une partie du risque asymétrique inhérent aux obligations à haut rendement.

Les actions des marchés frontières représentent l’une des meilleures contributions depuis le début de l’année. Le fonds que nous avons sélectionné surpasse largement son indice de référence. Le potentiel de hausse pour le portefeuille du fonds reste très attrayant car il se négocie à seulement 9,7 fois les bénéfices de 2022. Le gérant du fonds anticipe une croissance des bénéfices de 24 % pour 2022, contre 7,5 % pour les marchés émergents et l’indice MSCI World.

LES ACTIONS DES MARCHÉS FRONTIÈRES FIGURENT PARMI NOS POSITIONS FAVORITES

ACTIVITÉ DES PORTEFEUILLES / NOUVELLES

Le mois d’août a été à nouveau positif pour les portefeuilles, principalement grâce à la bonne performance de la classe d’actifs actions. Les petites capitalisations européennes, les actions japonaises et britanniques ainsi que les fonds multi-thématiques et du secteur technologique ont fourni les meilleures contributions ; notre fonds européen « Positive Impact » a également apporté une bonne contribution. Au sein de la classe d’actifs à revenu fixe, les contributions ont été modestes, à l’exception du fonds EM crédit d’entreprises qui a continué à bien performer. Les plus grands détracteurs ont été le fonds du secteur minier et le fonds de la Grande Chine, qui a été fortement affecté par la pression régulatoire sur plusieurs secteurs chinois.

Au cours de l’été, nous avons ajouté un autre fonds alternatif à notre liste de fonds approuvés. Ce fonds « Event Driven » se concentre sur les opérations de fusions et acquisitions et investit principalement dans des opérations annoncées, y compris des opérations hors des États-Unis et de petite taille. L’historique du fonds a été solide et consistent, avec des baisses limitées ; le fonds a chuté de moins de 5% lors de la correction du marché en mars 2020. Le fonds a été ajouté au portefeuille modèle afin de réduire son bêta de marché, du fait que la stratégie présente une très faible corrélation avec les autres classes d’actifs. Nous avons également renforcé l’allocation au fonds Global Macro après avoir réduit l’une de nos positions européennes de crédit à haut rendement.

Download the Newsletter